Assurance Habitation : qu’implique la garantie Tempête ?

Accueil précisions assurances Assurance Habitation : qu’implique la garantie Tempête ?

En ce qui concerne l’assurance habitation, la garantie tempête fait partie de celles incluses dans les contrats d’assurance. Elle est plus précisément classée dans les garanties dommages. Elle prend effet lorsqu’une tempête cause certains ravages à votre habitation, à vos biens ou à votre voiture. Toutefois, il y a certains sinistres qu’elle ne prend pas en compte. Qu’implique donc exactement cette garantie ?

Quand s’active la garantie, tempête ?

Vous êtes en possession d’un contrat d’assurance qui couvre votre maison, votre véhicule ou encore vos locaux professionnels contre les explosions et les incendies ? Alors vous possédez également la garantie tempête. Si vous avez un doute sur ce point, il est préférable de vérifier si elle est présente à l’intérieur de votre contrat.

Toutefois, cette garantie ne s’active que lorsque vous êtes victime d’une tempête. Sur ce point, la définition de la tempête n’est pas la même suivant les assureurs. De façon générale, elle est considérée comme telle lorsque les vents sont capables de dépasser les 100 km/h. En plus de cette condition, il faut aussi que la tempête ait causé des dégâts à des habitations à proximité ou à des villes voisines.

Pour en être sûr, votre assureur aura deux options. Dans un premier temps, il pourra s’informer auprès de la station météo qui se situe à proximité pour savoir si les conditions sont remplies. Il recevra ainsi une attestation d’intempérie si tel est le cas. Dans un second temps, il pourra vous demander l’attestation d’intempérie. Il vous reviendra alors de contacter Météo France ou l’Observatoire.

L’étendue de la couverture de la garantie tempête

Ce type de garantie couvre plusieurs situations ou catastrophes naturelles. Ainsi, elle assure :

  • Les résultats de l’action du vent : il peut s’agir d’une façade endommagée ou de tuiles arrachées en raison de la chute d’un arbre ;
  • L’humidité résultante de la pluie ou les dégâts des eaux : ils sont pris en charge même lorsque la pluie suit la tempête. Dans certains contrats, les conséquences d’une pluie survenue après 48 ou 72 heures à une tempête sont valables. Il est considéré qu’elle fragilise le bâtiment en question ;
  • Les résultats de la neige, du gel et de la grêle : cela comprend une infiltration pendant la fonte ou un affaissement du toit.

Hormis cela, il est possible que les détails de ce type de garantie varient en fonction du contrat. Certaines compagnies d’assurance peuvent prendre en charge les frais de déblaiement de gravats, ceux de la dépollution résultante d’une montée des égouts ou encore ceux du gel des canalisations.

Les exclusions à la garantie tempête

Ici aussi, ces exclusions varient en fonction de l’assureur. Toutefois, ces dernières incluent de façon générale :

  • Les bâtiments légèrement construits ou ceux qui ne sont pas entièrement couverts ou clos ;
  • Les arrangements extérieurs : ici, vous pouvez souscrire à une extension de garantie ou une garantie tous risques ;
  • Les stores, les volets et les antennes : s’ils ne sont pas détruits au même moment que l’immeuble ;
  • Les arbres, les plants et fleurs de votre espace vert.

S'il advient que vos vitres se brisent pendant la tempête, elles sont couvertes par la garantie bris de glace prise en compte dans une assurance multirisque habitation.