Assurance Dépendance : quelles sont les couvertures ?

Accueil précisions assurances Assurance Dépendance : quelles sont les couvertures ?

Lorsqu’une personne se retrouve dans l’incapacité d’exercer certains gestes, elle a besoin d’aide. La dépendance intervient lors de la perte d’autonomie. Les différentes dépenses dans ce cas de figure sont onéreuses. L’assurance dépendance protège les assurés en leur reversant une rente à vie. Quelles sont les couvertures d’une assurance dépendance ?

Les différents types de contrats d’assurance dépendance

La souscription à une assurance dépendance peut-être collective ou individuelle. L’assurance est individuelle lorsque c’est une personne qui va vers la compagnie pour souscrire. Elle est collective lorsqu’un employeur décide de prendre en charge ses employés. Dans ce cas, l’adhésion est soit obligatoire, soit facultative.

Pour remédier aux difficultés financières lors d’une perte d’autonomie, vous pouvez souscrire à une assurance dépendance. En souscrivant à cette prévoyance, chaque mois vous reversez des cotisations à votre assureur. Ce dernier s’engage alors à vous reverser une rente viagère lorsque le risque survient. Une rente viagère est une rente qui est reversée à vie sous forme d’apport financer pouvant prendre en charge les frais d’hospitalisation, d’hébergement dans un établissement, etc.

Lorsque vous souscrivez à une assurance dépendance collective sous proposition de votre employeur, une partie des cotisations sont prises en charge par lui. Selon les dispositions prise par le dirigeant, la garantie collective peut être temporaire ou viagère. Elle est temporaire lorsque vous cessez de travailler dans l’entreprise.

Aussi, nous distinguons une classification de la dépendance :

  • la dépendance partielle
  • la dépendance totale
  • la dépendance légère.

La rente peut varier en fonction du type de dépendance.

Les garanties d’une assurance dépendance

Chaque contrat d’assurance prévoit une définition de la notion de dépendance et des garanties qui vont avec. La plupart des contrats d’assurance prévoient une assistance à la personne dépendante. Il s’agit des conseils pratiques, des renseignements de nature administrative ou juridique ou encore des actions préventives avant la perte d’autonomie. Pour déterminer le degré de dépendance d’un tiers, l’État français prévoit une grille AGGIR. La grille comporte un ensemble de questionnaire qui détermine si le demandeur a droit à l’Allocation Personnalisée d’Autonomie.

Par ailleurs, les versements issus de l’APA ne sont pas suffisants pour prendre en charge toutes les dépenses. Alors lorsque vous souscrivez aux assurances dépendances, un apport financier supplémentaire est obtenu lorsque la perte d’autonomie est effective.

Pour les contrats de prévoyance, le dépendant bénéficie d’une garantie principale (rente viagère) en cas de perte d’autonomie. Dans le cas contraire, d’autres assurés perçoivent ses cotisations.

Pour les contrats alliant dépendance et épargne, l’assuré à la possibilité de ne pas perdre des fonds épargnés depuis des années. En ce sens, s’il ne devient jamais dépendant, ce sont ses héritiers qui pourront bénéficier des cotisations. Il est alors important de tenir informé la famille d’une telle souscription effectuée. Aussi, le souscripteur bénéficie d’une aide à la recherche d’établissement de repos ou de logement à domicile, une garantie d’indemnité fracture et une garantie de décès indexée.

Enfin, pour une assurance-vie, les garanties principales sont le décès et l’épargne. La couverture de la dépense est donc une garantie complémentaire ou optionnelle. En cas de décès, la rente mensuelle obtenue correspond à une partie du capital. Mais pour les épargnes, l’intégralité » du montant de la rente est perçue.